DIY ou prêt à vaper ?

Êtes-vous un DIYeur dans l’âme ou au contraire adepte des E-liquides prêts à vaper ? Commençons par lister les avantages et les inconvénients de chacun afin de nous éclaircir sur ce sujet passionnant.

Les avantages du DIY :

-Economique : Ça c’est sûr, le DIY revient moins cher que le prêt à vaper

– On a le choix de sa vape : Et oui ! Avec  le DIY plus d’options s’offrent à nous :

  1. On peut choisir le taux de PG/VG, ce qui peut être très avantageux, par exemple, quand on vape sur dripper et que l’on utilise une base en 100% VG et un bon concentré, si l’on aime la douceur et la rondeur, le deal est parfait.
  2. On a également le choix du taux de nicotine. Si l’on souhaite du 2,37mg de nicotine et que l’on sait être précis, c’est possible. Même si autant de précision n’est pas vraiment utile.
  3. Le choix du steep idéal. Comme vous le savez certainement, un liquide évolue et change de goût en fonction du temps de maturation. C’est ce que l’on appelle le steep. Il n’existe pas de steep parfait, cela dépend des goûts de chacun. Un steepage court a généralement tendance à faire ressortir le côté fruité et sucré de la recette. Alors, qu’au contraire, un steepage long aura tendance à faire ressortir le côté gourmand et corsé.

Les inconvénients du DIY :

-Il faut faire la popote : Il ne suffit pas d’attendre le vapemail pour commencer la dégustation. Il faut préparer la base, les flacons vides, les étiquettes avec de préférence la date de mise en bouteille et les gants (pour manipuler la nicotine).

-Être patient :   Attendre 1 mois et parfois plus, pour enfin pouvoir déguster la recette, peut être un gros inconvénient pour les plus gourmands.

– Se tromper :   Il arrive que l’on se trompe dans les dosages, que ce soit dans le taux de PG/VG, le taux de nicotine ou dans le taux de concentré et  cela peut parfois être fatal pour la réussite de votre DIY.

Les avantages du E-liquide prêt à vaper :

-Plus qu’à vaper : Les E-liquides prêts à vaper sont, dans la plupart des cas, pré-steepés. Il suffit d’une résistance propre avec un nouveau coton et c’est parti pour la dégustation.

-Ouvert à tous :   Pour un vapoteur débutant qui a déjà du mal à se retrouver dans tous les matériaux différents présents sur le marché, se lancer dans le DIY peut sembler compliqué. Dans son cas, un liquide prêt à vaper sera plus abordable

-Découvrir une recette : En effet, préparer son DIY puis attendre 1 mois pour se rendre compte que la recette ne vous plaît pas, ce n’est pas très agréable. C’est pourquoi un flacon de 10ml prêt à vaper est la solution la plus adaptée pour découvrir une  recette. Même si, bien-sûr, le matériel influence le rendu de la vape. Mais ne nous égarons pas ceci sera le sujet d’un prochain article.

Les inconvénients du E-liquide prêt à vaper :

-Le coût :  A l’époque où les boxes et les drippers n’existaient pas, la consommation de  10ml par jour était inimaginable. Aujourd’hui, pour certains, 10ml ne représentent même pas la moitié de leur consommation journalière. Sachant qu’une fiole de 10ml coûte en moyenne entre 5,50 et 7€ l’unité, on arrive à un coût plutôt assez élevé.

-Le pré-steepage : Considéré au départ comme un avantage ; pour certains, c’est un inconvénient. Cela ne vous permet pas de déguster le liquide à un temps de steep inférieur à celui prédéfini par le fabricant. Mais si, au contraire, vous souhaitez un steep supérieur, dans ce cas c’est toujours possible.

En conclusion l’un n’est pas meilleur que l’autre, tout dépend du votre profil de vapoteur. Pour un débutant les E-liquides prêts à vaper restent la meilleure solution. Pour un vapoteur exigeant, le DIY est certainement ce qui lui offre le plus d’options. Et pour finir, pour les grands consommateurs, le DIY est économiquement plus intéressant.

Nous espérons que vous avez apprécié nous lire.